Chargement...

dimanche 19 mars 2017

Des ultra-orthodoxes ont déclenché une violente rixe durant le marathon de Jérusalem (Vidéo)



En colère depuis l'arrestation d'un juif ultra-orthodoxe qui refusait de se rendre au centre de recrutement de Tsahal, un groupe d'ultra-orthodoxes a tenté de chahuter l'organisation de la course de Jérusalem. Les policiers ont arrêté 40 personnes......

 
Des affrontements ont éclaté entre les forces de l'ordre israéliennes et des juifs ultra-orthodoxes, lorsque ces derniers ont tenté de perturber le marathon de Jérusalem, le 17 mars.
Ils protestaient contre l'arrestation d'un  jeune homme qui refusait de remplir ses obligations militaires pour des raisons religieuses.
Si la police est parvenue à garantir la bonne tenue de la compétition sportive, une rixe qui a rapidement été maîtrisée, est survenue à la fin de la course, a rapporté le média israélien Ynet news. 40 hommes ont été interpellés, sans que personne ne soit gravement blessé.
Les juifs orthodoxes sont hostiles à l'organisation du marathon de Jérusalem car ils considèrent la ville comme sacrée.
Les Haredim (juifs ultra-orthodoxes) avaient en outre prévu de se mobiliser contre l'événement, le 17 mars, en réponse à l'arrestation d'un étudiant appelé Yisrael Meir Toledano, le 12 mars.
Les autorités reprochaient au jeune homme, partisan du rabbin Shmuel Auerbach, leader d'un groupe ultra-orthodoxe, d'avoir refusé de se rendre au centre de recrutement de Tsahal alors qu'il en avait l'obligation.
Si les autorités israéliennes accordent traditionnellement une exemption de service militaire aux juifs ultra-orthodoxes, les partisans de Shmuel Auerbach vont jusqu'à refuser de se rendre dans les centres de recrutement afin d'obtenir leur exemption.
«Nous avons fait savoir aux membres du groupe de Shmuel Auerbach que le marathon ne sera l'otage de personne, ni des terroristes, ni de ceux qui veulent l'exploiter à leurs propres fins», avait annoncé Nir Barkat, maire de Jérusalem, en amont de la compétition sportive



Source RT francais
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire