Chargement...

jeudi 16 mars 2017

"La Chine peut être un médiateur entre Israël et les Palestiniens"

 
 
i24NEWS a rencontré l'ambassadeur de Chine en Israël, Zhan Yongxin pour une interview exclusive....



Quelle est l'importance de la visite du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou en Chine?
"Vous savez, internet ne peux pas remplacer la communication réelle comme les rencontres en tête à tête entre dirigeants politiques. Ces rencontres ont toujours été un moyen d'améliorer les relations entre les pays.
La visite du Premier ministre Netanyahou en Chine va dans ce sens. Pendant sa visite, je pense qu'ils mettront principalement l'accent sur les relations bilatérales.
Les dirigeants de nos deux pays présideront ensemble le comité conjoint pour la coopération et l'innovation. Je pense que cette visite va renforcer la coopération et promouvoir la confiance politique entre nos deux pays."

Quel rôle joue la célébration du 25e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux Etats?
"Grâce à des efforts conjoints pendant ces 25 dernières années, nos relations bilatérales ont pris de l'ampleur et la confiance entre nos gouvernements s'est renforcée tandis que la coopération s'est elle aussi étendue.
Il y a eu des visites mutuelles fréquentes, à tous les niveaux et le volume d'échanges commerciaux a atteint presque 11 milliard de dollars (10,35 milliard d'euros).
Aujourd'hui, la Chine est le premier partenaire commercial d'Israël en Asie et surement dans le monde entier. L'investissement total de la Chine en Israël a dépassé les 6 milliards de dollars (5.64 milliard d'euros) et nous avons amorcé les négociations pour un accord de libre-échange. Le nombre total de touristes chinois qui visitaient Israël s'élevait à près de 8.000 personnes par an. Ce chiffre a augmenté de près de 80%.
Les visas d'une durée de 10 ans attribués aussi bien aux israéliens qu'aux Chinois commencent à avoir un impact positif."

Vous parlez d'économie, je vous parle de diplomatie. Vous avez été reçu par le ministre des Affaires étrangères, qui est aussi le Premier ministre après le vote de la résolution 2334. Quelle est la position de la Chine sur le conflit-israélo palestinien ?
"Je pense que la Chine est l'amie des deux parties et nous espérons qu'Israël et les Palestiniens pourront vivre ensemble en paix.
Alors en tant que membre permanant du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine n'a jamais ignoré la question israélo-palestinienne et je pense que nous pourrions jouer un rôle plus constructif pour promouvoir des pourparlers et le processus de paix."

Vous parlez de confiance entre les parties. Pourtant, la Chine a historiquement soutenu la cause arabe et donc palestinienne.
"Je pense que la Chine prend toujours des décisions responsables, justes et mesurées en ce qui concerne la gestion des affaires régionales. La Chine soutient le droit national légitime des Palestiniens.
En même temps, nous comprenons et respectons parfaitement le droit d'exister d'Israël et le consensus israélien en ce qui concerne les questions territoriales. En tant que nation amie des deux parties, je pense que la Chine pourrait jouer un rôle de médiateur fiable."

On a quand même l'impression que la Chine joue le rôle d'arbitre sur les dossiers syrien et iranien.
"En ce qui concerne l'Iran, vous savez que la Chine fait partie du groupe des 5 1 et qu'elle a contribué à la signature de l'accord sur le nucléaire iranien.
Cet accord fait aujourd'hui partie de la politique de non-prolifération nucléaire. Alors en tant que pays responsable, la Chine travaillera avec les autres régimes pour assurer le respect total et l'application de cet accord.
En même temps, La Chine est un ami de l'Iran et nous encouragerons l'Iran à améliorer ses relations avec ses voisins et les autres pays de la région."

L'Etat islamique a menacé de s'en prendre à la Chine. Pourrait-on imaginer une participation des forces chinoises dans la coalition contre Daesh en Syrie et en Irak?
"Je pense que le terrorisme est l'ennemi commun de l'humanité. Nous devons faire ce qu'il faut pour assurer notre sécurité.
La Chine est capable d'apporter la stabilité et la sécurité à l'intérieur de son territoire et de faire face à ces défis.
En même temps, elle s'est toujours opposée à toute forme de terrorisme. Nous continuerons de renforcer notre coopération internationale dans ce domaine, d'être ensemble les garants de la paix et de la stabilité."

Que peut apporter le marché israélien aux investisseurs publics et privés chinois ?
"C'est très intéressant. Il y a de nombreuses années, les juifs étaient perçus en Chine comme des gens intelligents et riches.
Lorsque je suis arrivé en poste en Israël il y a deux ans, les Israéliens m'ont dit que les Chinois étaient très riches et très intelligents." Plus sérieusement, il y a aujourd'hui des intérêts communs.
La Chine a une industrie florissante, dispose d'un marché immense et de son côté Israël est fort dans la haute-technologie et l'innovation. Nous sommes donc très complémentaires.
Tant les domaines publics que privés, dans l'agriculture, les hautes-technologies, le traitement de l'eau, la désalinisation, la biotechnologie et la médecine.…
Source I24News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire