Chargement...

mercredi 15 mars 2017

Le Hezbollah irakien a crée la « Brigade de libération du Golan » !

 
 
La semaine dernière, en Iran, le porte-parole du Hezbollah Irakien (Kataeb Hezbollah), Seyed Hashem Moussavi, a déclaré qu'une nouvelle brigade du Hezbollah irakien financée par l'Iran a été créée afin de "libérer" les Hauteurs du Golan d'Israël.....Détails......



Selon l'agence de presse Iranienne Tasnim, Moussavi, qui dirige le sous-groupe terroriste Harakat Hezbollah al-Nujaba, a déclaré: 
"Après nos dernières victoires en Syrie et en Irak, nous avons créé la « Brigade de libération du Golan ».
Si le gouvernement Syrien nous le demande, nous et nos allies prendrons des mesures pour libérer le Golan, nous ne permettrons pas aux pays Arabes et Islamiques de la région de rester à la portée des occupants Israéliens".
Selon Moussavi, le nouveau groupe terroriste est bien entraîné et équipé de fusées Iraniennes ainsi que de tanks russes T-90 (photo ci-dessous).

 

Char T-90 du Hezbollah


Le secrétaire général de l'organisation Harakat Hezbollah al-Nujaba, Akram al-Kabi, a déclaré: "La déclaration concernant la formation de la Brigade de liberation du Golan n'est pas seulement une campagne médiatique mais le véritable objectif du mouvement".
Rappelons que le Hezbollah Irakien est un groupe armé islamiste chiite irakien soutenu par l'Iran.
Les Kataeb Hezbollah sont fondées en 2003, peu avant l'invasion américaine de l'Irak, par Jamal Jafaar al-Ibrahim, dit Abou Mahdi al-Mouhandis. Ses premiers membres sont issus de l'Organisation Badr.
Pendant la guerre civile syrienne, une brigade des Kataeb Hezbollah est déployée en Syrie en 2015, après l'intervention militaire russe, elle défend le régime de Bachar el-Assad et combat les forces rebelles.
Au cours de la Seconde guerre civile irakienne, les Kataeb Hezbollah participent au sein des Hachd al-Chaabi à la Bataille de Mossoul de 2016.
Le groupe est soutenu par l'Iran. Pendant la guerre d'Irak, il a également reçu des armes russes par le biais de l'Iran. Il se distingue face à la coalition, par son armement plus sophistiqué.

Le Hezbollah irakien comptait entre 3000 et 5000 hommes au printemps 2014 mais selon The Washington Post, en décembre 2014, le cheik Jassim al-Saidi, un commandant des Kataeb Hezbollah, a déclaré que les effectifs du groupe ont triplé depuis juin 2014, passant à 30.000 hommes.
Le ministre israélien du renseignement, Yisrael Katz (Likoud), a averti: "Si le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah ose faire feu sur Israël ou sur son infrastructure nationale, tout le Liban sera touché".

Source Koide9enisrael
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire