Chargement...

mercredi 19 avril 2017

Israël refuse de négocier avec les détenus palestiniens en grève de la faim

 
 
Les autorités israéliennes déclarent qu’elles ne négocieront pas avec le millier de détenus palestiniens qui ont lancé une grève de faim pour protester contre leurs conditions de detentions. Plus de 1 000 détenus palestiniens, dirigés par Marwan Barghouti, individu condamné à perpétuité pour cinq meurtres et de nombreuses activités terroristes, sont entrés en grève de faim pour protester contre les conditions de détention dans les prisons israéliennes, indique la BBC....



Israël refuse de négocier avec eux.
Le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a indiqué que Marwan Barghouti incitait à la révolte et dirigeait un grève de la faim ce qui représente une violation sévère des règles de la prison.
« Nous n'avons pas de raison de négocier », a-t-il déclaré à la Radio publique israélienne.
Selon le ministre israélien, les détenus sont des terroristes et des assassins incarcérés qui exécutent les peines pour lesquelles ils ont été condamnés.
Les actions de protestation en soutien aux prisonniers se sont tenues en Judée-Samarie, pendant le premier jour de la grève, lundi dernier.
Des heurts ont opposé jeunes et forces de l'ordre israéliennes à Bethlehem.
La grève de faim est observée par 1 187 détenus palestiniens. Selon l'association des prisonniers palestiniens, fin 2016, près de 7 000 Palestiniens étaient incarcérés dans les prisons israéliennes.
Source Sputnik News
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire