Chargement...

jeudi 20 avril 2017

La h’ala en forme de clef, c'est pour ce Chabbat !

 

 
Il existe une coutume chez certaines familles juives de faire cuire la h’ala en forme de clef (ou d’en poser une sur la pâte) en l’honneur du Chabbat après Pessa’h. Une ségoula qui serait très bénéfique pour obtenir une bonne Parnassa. Tentons de trouver quelques sources à cette croyance.....Détails......



Le chabbat  juste après Pessah correspond à l’arrivée des Hébreux face à la Mer des Joncs.
Hachem fit un grand miracle en ouvrant la mer  en deux parties pour permettre le passage de millions de juifs et la referma aussitôt.
Les eaux engloutirent l’armée de Pharaon et tous les chars égyptiens
Par la suite la mer recracha sur le rivage d’innombrables trésors laissés par ces soldats, trésors que les Hébreux purent récupérer.
Le chabbat après Pessah marque aussi l’année de l’entrée du peuple d’Israël en Terre Sainte mais également la fin de la  manne, ce pain spirituel qui est tombé du ciel pendant  les 40 années passées dans le désert du Sinaï .
Les Hébreux commencèrent alors à se nourrir des produits de la terre et à gagner leur vie d’une manière « naturelle ».

La h’ala en forme de clef symbolise donc la « clef de la vie » qui se trouve entre les « mains » de D.ieu, vers qui nous adressons nos prières  pour qu’Il nous ouvre les portes de la subsistance.
Une autre raison, fondée sur les enseignements kabbalistiques cette fois, est qu’à minuit, pendant le Seder de Pessah’, diverses influences spirituelles s’écartent du monde.

En s’efforçant d’obtenir un meilleur niveau spirituel pendant la période du Omer, nous les ramenons progressivement. La h’ala, en forme de clef, symbolise donc cet effort de notre part, comme il est écrit: «Faites pour moi une ouverture comme le chas d’une aiguille et je ferai une ouverture aussi large qu’une salle spacieuse. »
En créant une ouverture (en observant ce Shabbat ) représenté par la ‘hala en clef, nous espérons que D.ieu nous ouvrira en retour les portes de son Trésor, comme il est écrit, « Il avait commandé au firmament et a ouvert les portes du ciel » (Psaumes 78:23).
Enfin, le midrash raconte qu’à la création du monde, D. a créé 10 clefs, 7 ont été distribuées au monde, et 3 autres ne dépendent que de Lui  :
Il s’agit en l’occurence des clefs  :

– Des enfants
– De la pluie (Parnassa)
– De la Résurrection
Ainsi, nous demandons à Hachem d’ouvrir pour nous ces trois « Portes » dont Il garde secrètement l’entrée.
Source Chiourim
Suivez-nous sur FaceBook ici:
Suivez nous sur Facebook...
Sommaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire